© Port-Seudre 2002 - 2016

POUR LA CRÉATION D’UN PORT MIXTE EN EAU PROFONDE AU MUS DE LOUP À LA TREMBLADE (17390)


Accueil I Qui sommes nous I News I La mer en partage I Commerce/Artisanat/Plus I Environnement I Contact/Plus

UN PORT ZÉRO POLLUTION PAR ÉRIC BAHUON *



PRÉCISION SUR LA DÉMARCHE PORT PROPRE:


Des techniques existent déjà pour supprimer certaines pollutions (eaux grises et noires, eaux de cales, zone d’avitaillement, aire de carénage), et nous avons le temps, d’ici au montage du dossier d’enquête publique, de peaufiner les recherches, avec l’aide de scientifiques, allant dans le sens de la réduction ou de la suppression des nuisances générées par l’activité portuaire. Des opérations menées à différents niveaux, en de nombreux points du littoral français (Ports propres en Languedoc-Roussillon, Ligue Corse de voile, Pavillons Bleus des ports de plaisance), servent de support à notre phase initiale d’investigation, mais nous désirons être les porteurs d’un projet pilote allant au-delà des normes environnementales préconisées au niveau européen. Vous trouverez nos premières propositions dans la rubrique ‘pollution zéro’ de notre site Internet.


En réponse au scepticisme de certains et face à la virulence des attaques d’autres personnes, une mise au point s’impose concernant l’objectif ’zéro pollution’ de l’Association ’Port Seudre’; le but étant de proposer des solutions à tous les problèmes que peuvent poser la construction et le fonctionnement d’un port en eau profonde.

Le site prévu, à Mus de Loup sur la commune de La Tremblade - Ronce les Bains, se trouve à l’embouchure de l’estuaire de la Seudre, rivière apportant les éléments nutritifs indispensables au développement du phytoplancton dont se nourrissent les huîtres. Les rives de l’estuaire, soumises aux marées, représentent une zone importante pour le captage du naissain. Le secteur est donc écologiquement et économiquement sensible, et c’est pour ces raisons qu’il faut s’entourer d’un maximum de précautions.


Pompe eaux moires Port de Saint-Denis d’Oléron>>

En dehors de la pollution, une des principales préoccupations est liée à l’envasement, phénomène accentué par la position même du port, à l’embouchure de la Seudre. Avant toute chose, des analyses sédimentaires sont à réaliser (granulométrie, densité,…) et les mouvements de la houle et des courants marins sont à prendre en compte. En complément, des modèles informatiques permettront de mettre en évidence les phénomènes d’érosion - sédimentation dus à l’implantation des ouvrages portuaires (digues et quais). Après ces études, il sera alors possible d’envisager l’utilisation de techniques visant à éviter au maximum le recours aux opérations de dragage fort coûteuses.



Même si le projet n’est pas encore chiffré, la prise en compte, dès le départ, des normes environnementales, n’entraînera, au pire, qu’un surcoût limité mais justifié, rapidement amorti par la fréquentation de plaisanciers de plus en plus conscients de préserver le milieu marin dans lequel ils évoluent. A ce titre, ils s’engageront, ainsi que le gestionnaire du port, par la signature d’une Charte, à respecter scrupuleusement les normes en vigueur.

Dans le cadre de notre démarche, nous prenons en compte également : les bâtiments, l’infrastructure routière, les parkings (prévoir un véhicule pour 4 bateaux), l’impact paysager.

<<Bâtiments HQE port de Saint-Denis d'Oléron

UN « ZÉRO » POLLUTION : UNE NÉCESSITÉ EN ZONE OSTRÉICOLE !


Plus qu’ailleurs, le montage du projet, la construction et l’exploitation doivent être menés dans un souci de préservation de l’environnement :




* Docteur en biologie marine, membre de notre conseil d'administration


Tables de culture des huîtres en Seudre>>

Et quand l'affirmation vient de l'ancien directeur de la station locale d'IFREMER de la Tremblade, puis de la station régionale de Nantes, et qui est aujourd'hui responsable technique au niveau national... l'information a nettement plus d'intérêt que certains propos défaitistes entendus ça et là sur la grève, par des gens qui n'y connaissent apparemment pas grand' chose.


Je connais bien le projet, étant membre de cette association. Un port traditionnel n’est pas envisageable dans le Bassin de Marennes Oléron. Mais le site du Mus de Loup à la particularité d’être vierge de toute infrastructure portuaire, il est donc possible de concevoir, en amont du projet, les équipements et règles nécessaires pour réaliser un Port Zéro Pollution. Pour l’Ifremer situé à proximité (écloserie), pour la protection du bassin (captage) et tout simplement pour la santé des plaisanciers et des baigneurs, il faut une qualité d’eau irréprochable, ce qui implique un « port propre nouvelle génération ».


C’est techniquement possible et c’est un « challenge » passionnant à relever. Il faudra mettre en œuvres les techniques de contrôle de pollution les plus récentes, voir en créer de nouvelles. Demain, pour préserver l’avenir, nous aurons à réaliser des infrastructures portuaires non polluantes et ce projet pourrait être un « port de référence » qui servirait d’exemple pour tous les sites sensibles, en France comme à l’étranger.


* par Maurice HERAL (Directeur des Ressources Vivantes de l'Ifremer)


Port Seudre sera un port expérimental propre « ZÉRO POLLUTION ». 



>>haut de page>>

UN PORT ZÉRO POLLUTION, C’EST POSSIBLE ! *