© Port-Seudre 2002 - 2016

POUR LA CRÉATION D’UN PORT MIXTE EN EAU PROFONDE AU MUS DE LOUP À LA TREMBLADE (17390)


Accueil I Qui sommes nous I News I La mer en partage I Commerce/Artisanat/Plus I Environnement I Contact/Plus

NEWS APLM17

Flayer recto-Verso.pdf

Pour télécharger le Flayer, cliquez sur l’image

Moëze-Oléron : Didier Quentin évoque les « provocations » d'un éco-garde

Le député est revenu sur le dossier de la réserve de Moëze-Oléron dans un courrier adressé le 18 avril au préfet Henri Masse. Il évoque le comportement d'un éco-garde et la situation jugée « ultra-sensible. ».


«Permettez-moi de vous signaler, une nouvelle fois, les tensions croissantes qui se font jour entre les différents usagers de la réserve naturelle de Moëze-Oléron.


En effet, à la suite de votre décision de suspendre l'arrêté du 30 juillet 2010 visant à renforcer la réglementation sur l'accès à la réserve naturelle de Moëze-Oléron, le sentiment de nombreux pêcheurs de loisirs est qu'un éco-garde de la réserve se livre à quelques « provocations », en leur signifiant des restrictions de pêche jugées excessives... Vous comprendrez qu'un tel comportement ne contribue pas à apaiser les relations entre toutes les parties concernées, alors même que, sous votre autorité, Monsieur le Sous-préfet de Rochefort conduit un important travail de concertation sur ce sujet ultra-sensible.


J'ajoute que le collectif rassemblant les plaisanciers et les pêcheurs de loisirs vient de demander à Madame Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l'Écologie, du Développement Durable, des transports et du Logement, une abrogation du décret de 1993, afin qu'un meilleur équilibre soit recherché entre tous les acteurs de cette réserve naturelle de Moëze-Oléron..

C'est pourquoi je vous serais très reconnaissant de m'indiquer les mesures que vous entendez prendre, pour que cet espace retrouve une gestion apaisée, dans un intérêt général bien compris ».


Didier Quentin.


Le Littoral du 22 avril 2011


Les pêcheurs mobilisés

Le Collectif Oléronnais de la pêche de loisirs a manifesté samedi dernier.

Manifestation bon enfant mais déterminée des pêcheurs de loisirs. photo yvon vergnol

  

Les oreilles de certains de la LPO et de la DREAL (Direction régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement) ont dû siffler lors du rassemblement organisé, samedi, place de la République par le Collectif oléronnais de la pêche de loisirs, baptisé APLM17 (Activités de pêche et de loisirs maritimes 17).


Près de 120 manifestants

Environ 120 manifestants étaient présents à l'invitation du président Ducoté qui les a informés des dernières avancées du dossier. « Nous sommes en pourparlers avec la préfecture et il faut que nous fassions pression afin de montrer que nous sommes bien là. »


Si certaines avancées sont reconnues, notamment pour la pêche embarquée, (semble-t-il interdite dans la zone de Bellevue, élargie aujourd'hui au creux de Jean -Charles, dans les bouchots et les parcs à huîtres), le chemin semble encore loin pour satisfaire certaines revendications concernant la pêche à pied. « Nous avons en face de nous des gens de la LPO et de la Dreal qui ne veulent rien entendre », a précisé Robert Ducoté avant de donner lecture d'un courrier adressé à la ministre de l'Environnement.


Arrivé en cours de manifestation, le maire du Château, Michel Parent a rappelé très clairement la position des élus sur la pêche à pied. « Je veux un dialogue sain avec la LPO, même si nous ne sommes pas d'accord sur tout, loin s'en faut. Nous avons un combat commun à mener. » Au terme de son intervention, le maire a ajouté qu'il n'y aurait pas de parc d'aménagement des zones humides « parce que la population a fait pression et que les élus ont été solidaires en prenant des délibérations. »

La manifestation s'est terminée par une marche symbolique de la place de la République à la plage châtelaine. « Nous sommes des gens respectueux de l'environnement. Nous sommes prêts à fonctionner dans un système cohérent », a indiqué Robert Ducoté


Sud-Ouest 2 mai 2011 Par Yvon Vergnol

>>haut de page>>

Décret Réserve de Moëze-Oléron 56 Ko

Arrêté Préfectoral juillet 2010 Réserve de Moëze-Oléron 68 Ko

Suspension de l’arrêté Préfectoral du juillet 2010 Réserve de Moëze-Oléron 37 Ko

Projet final Parc Naturel Marin 20-06-2011 1050 Ko

RÉUNION INFORMATION/DÉBAT


Le 28 juillet 2011 20h APLM17 organise une réunion d’information à la Citadelle du Château d’Oléron.

Le point sur le bras de fer qui l’oppose aux services de l’état sera fait, il sera question de la réserve de Moëze-Oléron et du futur Parc Naturel Marin.

Merci de nous rejoindre et de nous soutenir, parlez-en autour de vous afin que cette soirée soit une réussite.


COMMUNIQUÉ DE PRESSE (Sud-Ouest / Le Littoral)


PETIT À PETIT… C’EST INTERDIT


La nouvelle association départementale APLM17* vous invite à une réunion publique et vous propose de débattre sur deux sujets qui inquiètent les charentais et les touristes qui ont choisi notre département comme lieu de séjour.



Réserve de Moëze-Oléron

Savez-vous que quasiment toute activité est interdite dans la réserve ? Pas de pêche à pied sur l’estran, pêche de loisir embarquée encadrée, pas de jeux nautiques…


On se souvient aussi de l’arrêté du préfet en date du 30 juillet 2010, renforçant la réglementation déjà stricte du décret de 1993 interdisant : les véhicules nautiques de type jet-ski, les embarcations pour la pratique des sports de glisse, les chiens mêmes tenus en laisse et la pêche maritime de loisir.

Le 16 février 2011 le président d’APUPCO (association des plaisanciers du Château d’Oléron) organise une première réunion d’information à la Citadelle du Château, succès garanti, plus de 600 personnes concernées et en colère débattent. Suite à cela, le préfet suspend l’arrêté dans l’optique d’une concertation avec les acteurs et les services de l’état. Deux réunions ont eu lieu, sans suite concrète pour l’instant. Cet arrêté, toujours d’actualité car il n’a pas été abrogé, est vigoureusement dénoncé par les pêcheurs de loisir et reste d’actualité. C’est une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes !

Nous insistons  sur la nécessité de préserver une activité ancestrale, familiale, sociale que d’aucuns remplaceraient volontiers par des visites guidées et des séances de diapositives !

Comme si cela ne suffisait pas, il est question de mettre en place un Parc National de Zones Humides, qui supprimerait la jouissance de terrains propriétés de particuliers et amènerait une interdiction de chasse à la tonne dans les marais de Moëze.


Parc Naturel marin**

Il fait aussi débat, sont emprise s’étend sur 6500 km² et 3 départements ! Toute nouvelle activité dans cette zone sera soumise à l’avis « conforme » de son Conseil de Gestion. Cela pourrait fonctionner mais la répartition des sièges du Conseil de Gestion n’est pas de notre goût.

Par exemple, le collège « Associations des pécheurs de loisir et des loisirs en mer » ne compte que 8.8% des 57 sièges (5 représentants) contre 16.3% des 49 sièges en Iroise (8 représentants), alors que le collège « Associations de protection de l’environnement » passe à 8.8% (5 sur 57) contre 4% (2 sur 49) en Iroise !

Une enquête d’utilité publique sera effectuée du 22 Août au 22 Septembre 2011, nous ne pouvons que conseiller à tous de se rendre dans les mairies de leurs communes afin de participer à cette enquête en donnant leur avis sur le parc.


Savez-vous que la Charente Maritime est au second rang touristique Français, mais pour combien de temps encore avec de tels dispositifs qui sont des machines à détruire l’économie ?

Nous sommes pour une réglementation lorsqu’elle est concertée, mais nous ne voulons pas d’interdictions qui feraient de notre région une réserve d’indiens sans indien… gardée par des intégristes***.



Rejoignez-nous :

INFORMATION/DÉBAT, SALLE DE LA CITADELLE DU CHÂTEAU D’OLÉRON LE 28 JUILLET 20H

Ouvert à tous : plaisanciers, touristes, professionnels de la mer, résidents…




* issue du « collectif Oléron » créé le 16 février, ACTIVITES PECHE ET LOISIRS MARITIMES 17 - APLM 17. Identification R.N.A. : W172003259 (parution 21/05/2011 au journal officiel).

** www.portseudre.com rubrique « Environnement/Parc Naturel Marin ».

*** mot prononcé par le président de la république voici quelques jours en Bretagne.